Didier GOUTMAN

Le Yi Jing

J’ai découvert le Yi Jing en 1987, grâce à une amie un peu medium qui en disait grand bien. A l’époque, il s’agissait encore du « livre jaune », traduction en français du texte de Richard Wilhelm. Je l’ai approché lentement, avec circonspection, apprivoisé petit à petit, utilisé de plus en plus souvent… avec une curiosité qui ne s’est jamais démentie depuis.

A l’été 1994, dans un restaurant où je montrais l’ouvrage à une amie, un serveur s’est approché de moi pour me recommander chaleureusement les cours donnés à l’Espace Bleu, une librairie de la rue de Seine aujourd’hui disparue. C’est ainsi que j’ai rencontré Cyrille Javary en janvier 1995, découvert la qualité d’une traduction mot à mot, épurée de tous les vernis inutiles, ainsi que la rigueur d’approches d’analyse cohérentes et ordonnées. Mais aussi un groupe de passionnés, rassemblés autour de Cyrille : le centre Djohi.

Membre du Centre Djohi depuis 2003, j’ai pu contribuer ainsi activement à son animation, dans le cadre de stages, de rencontres ou de travaux de recherche. J’ai notamment publié de nombreux articles dans la revue de l‘association (Djofil), coordonné un projet de « XIe Aile » (formulation synthétique des hexagrammes en trois phrases clés), et participé activement au colloque international de juin 2014.

Depuis 2013 enfin, j’anime et forme en personne, notamment aux Temps du Corps ou chez Clevao Formations, mais aussi dans le cadre d’ateliers de partage, de formations sur mesure ou de consultations individuelles.

Yi Jing - Didier Goutman
Les arts divinatoires

Les arts divinatoires

Passionné des questions que pose ainsi la pratique des arts divinatoires, j’utilise aussi le tarot et surtout les runes. J’ai conçu ainsi de premiers ateliers d’initiation au système nordique, plus ou moins contemporain du Yi Jing.

Je me suis en parallèle beaucoup intéressé aux faits de voyance. Jusqu’à devenir – avec Joëlle Portalié – l’auteur d’un ouvrage d’investigation paru chez Eyrolles en 2010 : Voyance, et si c’était vrai ? – Pour une approche raisonnée de la voyance.

Conseil et accompagnement individuel

De métier premier, consultant (communication / ressources humaines), recruteur et coach, je suis ainsi particulièrement concerné par les questions d’usage du Yi Jing. Au-delà de la curiosité culturelle en effet, et de l’ouverture à une pensée élaborée radicalement différente de la nôtre, le Yi Jing m’a toujours semblé constituer un outil idéal pour définir en situation l’attitude la plus juste. Pas celle qui me convient le mieux… mais celle qui fait vraiment sens, ici et maintenant.

C’est dans le même esprit que j’ai co-écrit avec Juliette Allais Trouver sa place au travail (Eyrolles 2012 / Livre de Poche 2015), pour réfléchir à ce que signifie pour chacun de nous de trouver le job qui lui correspond le mieux. Celui où il sera à la fois le plus efficace et le plus épanoui, au carrefour – là encore – de ce qu’il porte de meilleur et de ce dont le monde a le plus besoin.

Yi Jing - Conseil et accompagnement individuel

Une même recherche, une même approche

C’est en effet la même recherche qui guide ainsi mon travail en recrutement (trouver la « bonne » personne, « the right man in the right place »), en accompagnement individuel (aider chacun à exprimer son potentiel propre) ou en Yi Jing. Ou comment définir à chaque fois la réponse la plus juste en fonction de la question, du contexte, des individus en jeu… Comment s’ajuster, s’aligner ainsi, en ordre et en cohérence. Dans le respect de soi et de l’autre, mais aussi de l’univers et de ce qu’il veut de nous.

 

« Dans le combat entre toi et le monde, seconde le monde. »

Franz Kafka